Close
Actualité

Nutri-Score – Une étude du Centre de recherche de la Commission démontre l’efficacité des modèles d’étiquetage nutritionnel

#nutriscore #nutrinform #etiquetage #harmonisation 

L

L’Étude réalisée par le Centre commun de recherche de la Commission européenne (CCR ou Joint Research Center – JRC) et publiée le 9 septembre 2022, relève les caractéristiques particulièrement favorables de différents modèles d’étiquetage nutritionnel quant à l’effet sur les choix d’achats, l’alimentation et la santé des consommateurs.  

Elle s’adresse notamment à la Commission européenne qui a annoncé dans le cadre de sa stratégie “de la ferme à la table” une proposition sur l’harmonisation des étiquetages nutritionnels obligatoires pour le 4e trimestre de 2022. Dans la perspective d’un éventuel report de la date de publication, la présidence tchèque du Conseil de l’UE devrait organiser le 10 novembre 2022 une conférence sur le sujet avec des représentants des États membres, de la Commission10, du Parlement européen et de l’Industrie. Le débat opposera notamment le système français Nutri-Score, adopté par six autres États membres, au modèle italien Nutrinform, soutenu par la Grèce et la Roumanie. 

Le CCR a pu constater que les consommateurs réagissent favorablement à l’étiquetage nutritionnel qui leur permet d’améliorer leurs choix alimentaires à l’aide d’informations rapides et simples. L’étude n’a pas pu déterminer un résultat concret quant au modèle d’étiquetage préféré, les réponses des consommateurs étant influencées notamment par les habitudes au sein des différents États membres. L’analyse a toutefois démontré que les étiquetages les plus favorables sont les modèles simples, évaluatifs, directifs et colorés. Une catégorisation des modèles utilisés dans les États membres indique que Nutri-Score y correspond le plus. Par comparaison, Nutrinform est considéré comme étant plus complexe, réductif (donc non-évaluatif), non-directif et monochrome.  

Tandis que les modèles qui avertissent concrètement d’un taux plus élevé de certains nutriments sont plus efficaces pour décourager la consommation d’aliments moins sains, des modèles de gradation (tels Nutri-Score) sont plus aptes à améliorer les choix alimentaires dans leur ensemble – tant pour inciter aux choix plus sains que pour décourager des options moins bonnes pour la santé. 

Pour de plus amples informations et accès à l’étude du CCR:  

https://publications.jrc.ec.europa.eu/repository/handle/JRC130125 

http://www.federalimentare.it/new2016/ms_comunicati_det.asp?ID=1015 

https://www.contexte.com/actualite/agro/la-presidence-tcheque-du-conseil-de-lue-prevoit-une-conference-sur-letiquetage-nutritionnel_153867.html